Site officiel de Yamina Benguigui

en Asie

< retour

Yamina Benguigui s’est rendue en Thaïlande, au Laos et au Vietnam du 14 au 18 octobre 2013. Ces pays membres de l'OIF (la Thaïlande est membre observateur) sont le fer de lance de la Francophonie en Asie. Ils favorisent l'apprentissage de la langue française et garantissent son rayonnement sur le continent.
En Thaïlande, la ministre déléguée s’est entretenue avec Pongthep Thepkanjana, vice-Premier ministre, et Surapong Towichakchaikul, vice-Premier ministre et ministre des affaires étrangères. Avec le Ministre de l'éducation thaïlandais M. Chaturon Chaisang, elle a signé un accord de coopération éducative visant à renforcer l’enseignement du français, aujourd’hui troisième langue étrangère la plus enseignée en Thaïlande. Mme Benguigui a inauguré la nouvelle Alliance française de Bangkok. Comme dans la plupart de ses déplacements, Yamina Benguigui a souhaité rencontrer des membres de la société civile. Elle a pu apporter son soutien à l’école de cinéma du Collège international de Mahidol, qui a développé une section française.
Au Laos, la ministre s'est entretenue avec le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères M. Thongloun Sisoulith, ainsi qu'avec M. Phongsavath Boupha, ministre chargé de la francophonie. Elle a également rencontré Mme Khempeng Pholsena, ministre chargée de la commission nationale pour la femme et l’enfant. Les deux femmes ont pu débattre du statut de la femme en Thaïlande et plus largement dans l'espace francophone, et convenir de l'importance pour les jeunes filles de pouvoir se rendre à l'école en toute sécurité.

La Ministre a poursuivi sa tournée en Asie en ouvrant le séminaire de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie sur les objectifs du millénaire pour le développement. Elle a pu à cette occasion s'entretenir avec Mme Nguyen Thi Doan, vice-présidente de la République socialiste du Vietnam, et Bui Thanh Son, vice-ministre des affaires étrangères chargé de l’Europe et de la Francophonie.
Yamina Benguigui s’est rendue à l’Institut Français de Hanoï où elle a pu échanger avec des Français vivant en Thaïlande, ainsi que des Thaïlandais francophones et francophiles.