Site officiel de Yamina Benguigui

Aïcha

En 2007, Yamina Benguigui réalise et produit le premier épisode de la série Aïcha pour FranceTélévisions : pour la première fois à la télévision française, l’héroïne d’une série est une jeune française d’origine algérienne qui vit dans une cité de la banlieue parisienne. Le premier épisode diffusé sur France2 en mai 2009 connaît un succès hors du commun regroupant plus de 5 millions de téléspectateurs, soit 22,3 % des parts de marché. L’œuvre remporte le Prix spécial du jury au Festival de la fiction TV de La Rochelle le 21 septembre 2008. La série Aïcha, 4 épisodes de 90 minutes était lancée, une française issue de l’immigration maghrébine devenait la coqueluche des téléspectateurs.

Le mode de la comédie sociale propice pour créer complicité et identification avec les téléspectateurs, permet à Yamina Benguigui d’attirer une nouvelle fois l’attention sur la question de l’intégration, mais cette fois-ci sur les descendants d’immigrés de la première génération, en l’occurrence une jeune femme. Née en France mais de parents immigrés, élevée dans la cité et imprégnée par la culture traditionnelle, Aïcha n’en a pas moins des désirs de liberté, d’émancipation et de réussite par le travail, comme toute jeune française de son âge.

15 ans après «Femme d’Islam» (1994), documentaire où Yamina Benguigui analyse la condition des femmes musulmanes dans le monde, la série Aïcha est une production qui inscrit la même question dans un contexte contemporain : comment trouver sa place dans une société libérée et cosmopolite tout en composant avec les traditions familiales marquées à la fois par le joug patriarcal, le clan des femmes et la religion, l’islam.

Avec les trois autres volets, la série Aïcha écrite par Yamina Benguigui se place au même niveau qu’un grand nombre de séries et de téléfilms principalement américains et britanniques tout en continuant à tirer son épingle du jeu auprès du grand public de FranceTélévisions. En 2011 sont diffusés « Aïcha un Job à tout prix » et « Aïcha la grande débrouille » : « Aïcha vacances infernales » en juin 2012. Le public est toujours au rendez-vous.


Ce dernier opus s’inscrit dans l’actualité internationale des printemps arabes. Pour ce faire, Yamina Benguigui choisit de mettre en scène la famille d’Aïcha dans une situation inattendue : plutôt que de partir au bled comme il est de coutume pour les vacances chez bon nombre de français issus de l’immigration maghrébine, les Bouamaza partiront à Arcachon plutôt que de partir «au pays» où souffle un vent de révolte. La réalisatrice saisit cette opportunité pour montrer que les préjugés et les divergences des points de vue se vivent dans les deux sens. L’affection manifeste des téléspectateurs pour le personnage d’Aïcha et sa famille est bien la preuve que ces questions de déchirement et de quête d’identité trouvent une implacable résonance dans la société française multiculturelle du 21ème siècle.

 

Aïcha - Episode 1

De l’autre côté du périphérique nord parisien, se dresse une cité ghetto aux innombrables façades de barres d’immeubles vétustes. Une société multiraciale s’y est enracinée, alors que la plupart des familles françaises de souche l’ont désertée.
A la tour 216, vivent les “Bouamazza”, français d’origine algérienne. Aïcha, 25 ans, leur fille aînée, est montrée en exemple par toute la cité.Mais Aïcha ne supporte plus le poids du groupe communautaire, veut voler de ses propres ailes et conquérir son indépendance de l’autre côté du périphérique…

Aïcha - Job à tout prix - Episode 2

Aïcha vit avec sa famille dans une cité ghetto de la banlieue nord de Paris. Stagiaire dans l'antenne locale d'un grand groupe, elle rêve d'intégrer la siège, à Paris. Personne ne semble la remarquer jusqu'à ce que la directrice du groupe lui confie la promotion d'un produit cosmétique dans sa ville. Aïcha se lance à corps perdu dans cet événement. Mais il faudra compter avec l'arrivée d'une collègue prête à tout pour prendre sa place, calmer le vent de panique que sème sa cousine Nedjma, à la tête de son association de musulmanes nouvellement converties, le tout au milieu des péripéties tragi-comiques familiales.

Aïcha - La grande débrouille - Episode 3

Après être passé à un cheveu de perdre son job, elle est plus que jamais déterminée à réaliser son rêve : quitter la cité. Elle est chargée de réaliser une enquête de satisfaction auprès des consommatrices de la cité, en misant sur LA méthode de vente locale: le porte-à-porte. Mais la cité est au cœur d’un climat apocalyptique avec le retour de la malédiction des pannes d’ascenseurs... Côté cœur, Patrick lui a posé un ultimatum : une rencontre entre sa mère et Mme Bouamaza. Le rendez-vous est dans cinq jours mais Aicha n'en a toujours pas parlé à sa mère ! En véritable Shéhérazade, Aïcha pourra-t-elle surmonter tous les obstacles qui se dressent une fois de plus sur sa route?

Aïcha - Vacances Infernales - Episode 4

Chez les Bouamaza, les vacances, c'est le retour au pays. Mais cette année, avec la révolution du printemps arabe, les projets de la famille sont tombés à l'eau.
Aïcha a réussi à leur organiser un séjour dans un gîte en Aquitaine. Les vacances en France sont une grande première pour eux.
De son côté, elle a accepté en cachette de ses parents une semaine de vacances en tête-à-tête avec Patrick.
Mais le jour du grand départ, catastrophe: la famille refuse de partir si Aïcha ne les
accompagne pas…